"Le judaïsme libéral est une tendance du judaïsme qui représente aujourd'hui la majorité des Juifs religieux dans le monde". (Pauline Bebe, Qu'est-ce que le Judaïsme libéral?, Paris, callman-lévy, 2006, p. 11.

Très présent dans le monde anglo-saxon, le judaïsme libéral est né en Allemagne au début du 19e siècle, et s'est répandu aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Les conditions de sa naissance ont été fixées par le formidable défi que représentait pour le monde juif l'Emancipation au 18e siècle, et la sortie du ghetto, pour le moins en Europe occidentale. Premier pays à avoir offert aux Juifs, la nationalité et l'égalité avec les autres habitants en 1790 et en 1791, la France a longtemps été considérée comme une nouvelle terre promise, terreau des idéaux révolutionnaires d'égalité et des droits humains. Dans la foulée des guerres napoléoniennes, le Code Civil de 1804 et l'émancipation des Juifs ont été étendus à l'ensemble des territoires sous influence française, ouvrant la voie à un processus irreversible, celui de l'égalité des Juifs et des autres citoyens.

Dans ce contexte, le défi posé aux communautés juives fut le suivant: que faire de cette nouvelle liberté? Comment être Juif dans le monde, être à la fois fidèle à la Tradition juive et tenir compte des développements que connaissait le monde extérieur. D'une certaine manière, toutes les dénominations présentes au sein du peuple juif aujourd'hui sont le fruit de ces intenses réflexions, depuis les Haredim, ou ultra-orthodoxes, qui considéraient que rien de bon ne pouvait sortir de cette confrontation à la modernité, jusqu'à ceux qui choisirent de s'assimiler entièrement, et rejetèrent une identité juive vécue comme la cause de leur oppression. Certaines réponses furent politiques, tels les sionistes qui estimèrent que seul le retour sur la terre d'Israël permettrait la survie du peuple juif, ou ceux qui joignirent des mouvements socialistes ou communistes, qui contenaient en eux le ferment de la libération de l'humanité toute entière. D'autres furent religieuses, telle l'Orthodoxie moderne pensée par le rabbin Samson Raphaël Hirsch (1808-1888) qui élabora le concept de Torah im-Derekh Eretz, "la Torah selon les voies du monde"; il s'agissait de rester dans le strict cadre de la tradition juive tout en menant une vie dans le monde. Son condisciple et collègue, le rabbin Abraham Geiger (1810-1874) considérait qu'il fallait tenir compte des progrès scientifiques, notamment dans les Humanités. Il affirma notamment que "ce n'est pas la Torah qui a forgé le peuple juif, mais le peuple juif qui a formé la Torah" (Ürschrift und Übersetzungen der Bibel, Le Texte original et les traductions de la Bible, 1857). 

Voici ce qu'écrit le rabbin Pauline Bebe (op. cit. pp. 11-12): 

"Le judaïsme libéral, conformément aux découvertes historiques, pense que la tradition juive s'est forgée au cours des siècles, que le judaïsme d'aujourd'hui est le résultat d'une évolution et il prône une adaptation aux temps modernes. Si le judaïsme a toujours évolué... il doit continuer d'évoluer et il doit tenir compte des progrès de la conscience moderne et de la civilisation. Le judaïsme libéral affirme que la loi, même si elle est d'inspiration divine, a été exprimée par la bouche d'êtres humains et que cette expression était déjà une interprétation. Il s'attache plus à la sainteté de l'esprit qu'à celle de la lettre. Pour le judaïsme libéral, les êtres humains, tout en s'appuyant sur la compréhension des générations précédentes, progressent dans leur compréhension de la parole divine à chaque siècle".

En d'autres mots, la révélation divine est progressive, c'est pourquoi le judaïsme libéral est représenté au niveau mondial par la World Union for Progressive Judaism, l'Union Mondiale du Judaïsme Progressif, dont le siège se trouve à Jérusalem (www.wupj.org).

L'objet de ce blog est de mettre à la disposition d'un public francophone des ressources sur le judaïsme libéral. Il est divisé en différentes catégories, et sa construction va se faire sur la durée. Les sources d'où sont tirés les documents seront clairement identifiées. Il n'existe encore qu'assez peu de ressources en Français, et cela cause de l'incompréhension et la méconnaissance de ce courant du judaïsme majoritaire dans le monde. Une équipe de traducteurs bénévoles travaille à rendre accessibles ces textes.

Bonne lecture !